Où il ne sera pas question de ne pas se poser des questions…

¡ Buenos días, gente buena de todo la tierra !

Je ne sais pas par quoi commencer l’écriture de cet article qui aura certainement un jour une page qui lui sera dédiée dans Wikipédia tant je suis déboussolé au point d’en perdre le Nord-Pas-de-Calais.
Il n’est pas exclu que je détienne, par ailleurs, une information susceptible de me placer dans une situation concomitante avec le danger et une intégrité physique remise en question.

En effet.

J’ai reçu une photographie d’Aurélien Blandeau en train de remplacer des briquettes par des éponges dans un monument historique.
Voyez par vous-même :

Jusque là, rien de plus banal quand on sait qu’Aurélien est classé 14ème (quatorzième) dans le classement mondial des premiers inventeurs de l’éponge.

Or.

Si l’on prend le temps de regarder les données EXIF de ce cliché, voilà ce que l’on découvre et qui est ébahissant:

Il ne vous aura pas échappé que la photo a été prise le premier 22 février de l’année 2019, soit vendredi dernier.

Alors que.

Aurélien est censé être mort définitivement plusieurs jours plutôt dans des circonstances mystérieuses.

Comment cela est-il possible autrement qu’en envisageant que, d’une manière, où d’une autre, Aurélien a réussi à voyager dans le temps grâce à une machine à voyager dans le temps ou une formule magique prononcée par un magicien ou une magicienne et qu’il a ainsi pu effectuer une excursion touristique plusieurs jours après sa mort pour ensuite revenir avant sa mort (toujours grâce à la même machine ou la même formule) pour ensuite mourir comme prévu ?

Et bien, la réponse est simple : cela n’est pas possible autrement.

Mais, je ne vous apprendrai rien en vous disant qu’à ce jour les voyages dans le temps ne sont possibles que dans les livres ou les film ou les podcasts de Science-Fiction (SF).
C’est donc un moment historique qui faudra retenir pour pouvoir en parler plus tard lorsque le sujet sera abordé dans une conversation.

Une montagne.

La photo précédente représente une montagne et la photo suivante un cactus.

Un cactus.

À bientôt pour d’autres informations provenant d’une source proche du dossier en cours qui m’informe qu’il n’est pas impossible qu’Alice meurt aussi prochainement.

Dès que j’en sais un peu plus sur sa mort, je vous tiens au courant de sa mort.
D’ici là, je vous propose que nous gardions bien le contact entre nous.

1 réflexion au sujet de “Où il ne sera pas question de ne pas se poser des questions…

Laisser un commentaire