Clef à mouillette.

Dans la fin de l’après-midi du dimanche 8 d’avril, Alice, Jocco Ono et moi-même (je m’appelle Olivier) avons pris la route pour la ville de Poitiers avec un gradin de place assisses dans le coffre d’un Ford Transit rehaussé.

Très impatients d’arriver à la colonie des vacances, nous avons été flashés 4 fois, dont au moins 3 automatiquement par des radars. Puis, nous avons mangé mal dans un établissement de restauration dont il manquait des lettres à l’enseigne qui indiquait « STA ATION ».

Quand nous sommes arrivés tard à Zo Prod, Manuel Marcos Mercos dormait au niveau du sommeil. Aurélien, Claire, Boujou, Ratcho Prod et Moumoune regardaient Pride mais n’en ont toujours pas vu la fin que je n’ai pas le droit de leur raconter en dépit du fait qu’elle m’a beaucoup émue quand les mineurs arrivent par centaines pour défiler à la Gay Pride de 1985.

Le lendemain, nous avons dit bonsjours à toutes et tous les Zotistes venues et venus prendre un café en plein jour et accessoirement finir de ranger la cours par ordre alphabétique après le feu de camps du week-end. Puis nous sommes partis et parties à l’Homme Debout pour monter un ring de Lucha Libre en essayant de ne pas déranger de Noje et François pendant la construction d’un oiseau géant en osier conçu par Benoît.

Quand nous sommes partis manger, j’ai abîmé le camion d’Aurélien en cassant le phare arrière de sa BMW. Très beau mouvement.

Une fois le ring monté, Manuel, le deuxième, est arrivé pour apporter du courrier dans une Super 5 de la marque de voiture Renault.

À un moment de la journée, Manuel le petit, Aurélien et moi sommes partis acheter une planche de contre-plaqué en peuplier qui peut plier et ne pas casser comme celle que l’on doit remplacer au milieu du ring de catch. La caissière nous a dit qu’elle avait trois enfants, 19 ans, 16 ans, 10 ans, et que le premier suivait une formation de chaudronnier. Peu de temps après, je justicesocialisais des touillettes à café. Nous ne savons pas encore s’il y a un lien de cause à effet, mais tout porte à croire que non.

Enfin, le plus courageux et les plus courageuses ont effectuer une petite préparation physique (PPP) à base de pompes et de squat avant de se jeter le dos contre le sol en faisant le plus de bruit possible.

Nous avons mangé des pâtes de riz avec une sauce orange avant de nous coucher.

 

 

Laisser un commentaire