Après le deuxième jour…

Durant le jour du mercredi, il s’est certainement passé beaucoup de choses et d’autres choses dans la salle avec le ring pour faire le catch mais je n’en ai pas eu connaissance dans la mesure où j’ai passé une grande quantité de  beaucoup trop de temps à souder des câbles DMX qui font parler la lumière ainsi qu’à essayer, puis à tenter à nouveau d’essayer, pour ré-essayer à nouveau de tenter d’essayer de souder des câbles RCA/RCA et Mini Jack / RCA mais que, dans un concours de circonstances où les circonstances malheureuses ont gagné, j’ai plusieurs fois consécutivement soudé des fils sans glisser préalablement sur le câble une partie que l’on ne peut pas glisser sur le câble une fois que les fils sont soudés. Il m’a donc fallu, plusieurs fois de suite consécutivement, dessouder des fils que j’avais méticuleusement mais néanmoins laborieusement réussi à souder. Bien entendu, le lendemain, Manuel C a essayé les câbles qui avaient été testés par moi-même et ils ne fonctionnaient plus, ou alors une fois sur deux, ce qui n’est pas très exactement ce que l’on chercher en terme de fiabilité pour un câble. Une bien belle journée.

 

     

Deuxième jour, premier mardi.

Nous étions donné rendez-vous à 9h00 du matin dans la cuisine de ZO chez qui nous dormons la nuit, mais je suis arrivé un peu plus tard pour couvrir les autres membres de l’équipes qui auraient pu avoir envie d’arriver un peu plus tard. Mais personne n’est arrivé un peu plus tard à part moi. Cette fois ci, j’ai pensé à prendre l’appareil photo d’Aurélien pour pouvoir prendre des photos avec un appareil photo, mais, arrivé à l’Homme Debout, j’ai découvert que la carte SD était restée dans l’ordinateur d’Aurélien. J’ai adoré ce moment. La team plateau a révisé la chorégraphie de danse du corps sur de la musique de R et de B Américaine devant Maïa, Benjamin, François et Noje. Au début, ils avaient un peu de mal à être synchronisés, puis, ils ont eu beaucoup moins de mal, jusqu’à être parfaitement synchronisés. C’était beau à voir. J’ai pris des photos avec un téléphone de poche mais sans les visages afin de respecter leur anonymat. Je ne sais plus ce que nous avons mangé à midi, mais je sais que j’ai trop fait cuire les carottes de Manuel. Après le midi, il y a une équipe matériel d’éclairage qui est parti en camion à moteur pour revenir avec du riz peu cher, incollable mais mauvais pendant que les sportifs et les sportives de la lutte libre se sont entraînées à être prêts et prêtes. À un moment Cannelle est arrivée avec Bouchon qui est un chien dans un camion qui transportaient ses machines à coudre pour coudre des costumes pour le spectacle ainsi qu’une jupe pour la scène qui est un ring. Manuel a réussi à négocier l’achat d’un ordinateur à 280e au lieu de 300e. Tout le monde fût très content pour lui.